TOP

Le FabLab au secours des abeilles de Parthenay

Alors que la période de ponte des reines frelon asiatique approche à grand pas, le FabLab de Parthenay-Gâtine travaille actuellement à une solution pour lutter contre ce prédateur qui menace les abeilles.

 

Au FabLab de l’Espace Public Numérique, on s’active. Il faut trouver un moyen nouveau de protéger le rucher municipal de Parthenay ! Alors dans son atelier, Nicolas Trivalle, animateur du FabLab, s’affaire à la tâche. Démarrage de l’imprimante 3D, de la découpe laser et c’est parti, il lance les prototypes !

« Je créé un cône qui sera inclus dans une boîte pour faire un modèle de piège pour les frelons asiatiques », explique l’animateur.

Le frelon asiatique a progressivement infesté tout le territoire métropolitain depuis 2004. Il se nourrit de fruits mais surtout d’abeilles ainsi que de leurs larves et n’hésite pas en « groupe » à détruire une ruche. C’est un désastre pour les abeilles. Ces insectes, très importants au sein de la biodiversité, sont depuis 2016 classés en voie de disparition. C’est également un vrai frein à l’apiculture.

FabLab VS frelons asiatiques

Le rucher de Parthenay a subi plusieurs attaques de frelons asiatiques en 2018.

Parthenay n’a pas échappé au phénomène. Le rucher municipal a subi plusieurs attaques de ces dangereux prédateurs. « Et sa population est en hausse », s’inquiète Albert-Pierre Boivin, élu en charge des espaces verts à Parthenay. Depuis plusieurs mois, ce dernier tente de trouver une solution efficace avec le service des espaces verts pour « lutter contre les frelons asiatiques ».

L’élu s’est alors tourné vers le FabLab pour discuter d’un moyen d’empêcher les attaques sur le rucher : créer un piège à frelons asiatiques. « Après des échanges avec Nicolas Trivalle, on a souhaité, par l’intermédiaire de la technologie, élaborer un prototype de pièges différencié afin de ne capturer que les frelons. Des tests ont déjà eu lieu en Maine-et-Loire ».

Le projet n’en est encore qu’au prototype. « Il va se décliner sous trois modèles : boîte entrée conique, boîte entrée grillagée, boîte entrée bouteille en plastique », détaille Albert-Pierre Boivin. Il ajoute : « on espère que ce système sera efficace ; toutes les initiatives sont bonnes à prendre pour lutter contre ce phénomène ».

 « On espère que ce système sera efficace ; toutes les initiatives sont bonnes à prendre pour lutter contre ce phénomène »

Toute la réalisation et la fabrication se déroulent au FabLab de l’espace Public Numérique, 5 rue Jean-Macé à Parthenay. « Le FabLab est un laboratoire de fabrication qui vise à imaginer, créer, innover et produire des choses, le tout dans un même lieu et à plusieurs. C’est tout l’intérêt », détaille Nicolas Trivalle. « On reprend des plans existants sur internet, on les modifie voire on les améliore pour les adapter à notre projet. C’est ce que j’ai fait pour le piège à frelons asiatiques ».

On passe à la conception

Sur l’imprimante 3D, Nicolas Trivalle crée un cône. Un appât sera placé à l’intérieur afin d’attirer les frelons asiatiques. Grâce à un système de fentes réalisé à la découpe laser, les autres insectes pourront sortir mais le frelon, trop gros, restera piégé à l’intérieur. « C’est un système de boîtes », explique Nicolas Trivalle.

Ne pas perdre de temps

« Le but est de tester l’efficacité des prototypes le plus rapidement possible », indique l’élu.
Ce système sera installé dans le périmètre du rucher municipal dans peu de temps « car les reines frelons ne vont pas tarder à pondre. Elles seront donc attirées plus facilement par les appâts car elles auront besoin de forces ».

Trouver une solution pour se débarrasser des frelons asiatiques est donc un vrai enjeu. Il est essentiel de protéger les ruchers pour l’équilibre de la biodiversité. L’implication d’un équipement comme le FabLab pour préserver les ruchers est un vrai atout. On aboutira peut-être d’ici peu à un dispositif made in Parthenay-Gâtine, le piège à frelons by FabLab.

Elina Jarry