TOP

Au Vival de Gourgé, les courses d’accord mais Sylvie d’abord !

Bienvenue « chez Sylvie ». Plus qu’un magasin, ce commerce est une institution, lieu de toutes les rencontres à Gourgé. Incontournable et indispensable.

 

Gourgé. 990 habitants. Son église, son pont roman, ses petites rues. Rue Philippe de Comines, un ballet incessant de voitures, d’allers et venues. Et pour cause, en bord de route se trouve la supérette du village.

Entre les rayons, Sylvie Moreau, commerçante propriétaire du lieu, trie le courrier arrivé en recommandé. « Je fais ça tous les jours, je suis point relais de La Poste. »

Tenir un commerce dans un petit village demande une grande polyvalence. Aux côtés des traditionnels rayons fruits et légumes et épicerie, on trouve le point quincaillerie, le tabac, les jeux à gratter, le pain. Et même des cartes de pêche ! Jean-Luc est venu spécialement d’Aubigny pour renouveler la sienne. « Au lieu d’aller à Parthenay ou à Airvault, j’aime bien me rendre ici. Ça change des grandes surfaces. On trouve de tout, c’est plus convivial et on se connait ! ».

Sylvie avant tout

Le mot est lâché. On se rend chez Sylvie pour la convivialité, pour les rencontres. 23 ans déjà que Sylvie accueille, toujours avec le sourire, ses clients. Il y a bien évidemment les habitués, comme Daniel. « Je viens tous les matins pour le journal… Et pour la gentillesse de Sylvie ! ».

Le passage à la supérette est aussi l’occasion de prendre des nouvelles. « C’est vrai que je connais pas mal de monde de Gourgé et des alentours » sourit Sylvie. « Mais je reconnais aussi que j’ai le défaut de l’épicière, je suis assez curieuse. »

Ces moments, « ils me manqueront, c’est sûr ». Aujourd’hui, la commerçante aspire à d’autres horizons professionnels. « Je commence à me lasser, il y a toujours à faire tous les jours même le week-end. »

Le magasin est ouvert du mardi au dimanche. Ce fonctionnement permet d’offrir un vrai service de proximité aux habitants. Sylvie a même été sélectionnée par la Chambre de commerce et d’industrie pour participer au Challenge national du commerce et des services, catégorie commerce rural. Mi-mars, l’aventure s’est arrêtée aux portes de la finale. « Ça aurait été une belle reconnaissance, mais je ne suis pas déçue ! »

Quel avenir pour Vival ?

Fidèle au poste, Sylvie continue à accueillir ses clients, avec l’espoir de trouver un repreneur. « Tout le monde s’inquiète, me dit : tu ne vas pas nous laisser. » Du côté des clients, l’avis est unanime. « Il faut que le commerce reste. Quand ça devient plus difficile de se déplacer, c’est très utile », note Rolande, qui fait ses courses à Gourgé « très régulièrement ».

« Ça va rester ouvert. On fait tout pour et il y a quelques pistes », rassure immédiatement Sylvie. « Le commerce est viable et il y a plein de choses à faire ! »

Une chose est sûre, Sylvie est et restera une figure incontournable de la vie gourgéenne. « Si elle arrête, elle nous manquera énormément », confie Daniel. Et Albert, client poète, d’ajouter « quoi qu’il advienne du commerce, on gardera Sylvie dans nos cœurs ».

4, Rue Philippe de Comines à Gourgé
Ouvert du mardi au samedi de 8h à 13h15 et de 14h30 à 19h30. Le dimanche de 9h à 13h.
Tél. 05 49 69 86 31